Loading...

Articles

#49 Genevieve LeJeune : Bisexuality in women



ūüá¨ūüáßUn club pas comme les autres. Le skirt club est d√©di√© aux femmes bi-curieuse et bisexuelle pour leur plus grand plaisir ! Genevieve Lejeune, c’est la fondatrice de cette communaut√© qui regroupe plus de 20000 membres dans le monde entier.

Elle nous emmène dans ce club qui mélange puissance, communauté, fun et empouvoirement !

Dans cette conversation, vous allez nous entendre parler de :

  • Raisons de ce club
  • Devenir une membre
  • Craintes des femmes quant √† leur sexualit√©
  • Pratiquer l‚Äôexpression de ses d√©sirs
  • Et les hommes dans tout √ßa ?
  • Retours d‚Äôexp√©riences qu‚Äôelle entend de la part de ses membres

La phrase cl√© de l‚Äô√©pisode : 

‚ÄúWomen please other people first. They don‚Äôt put their own happiness first. We often neglects our own feelings‚ÄĚ

Pour retrouver mon invité.e :

Ressources pour aller plus loin :

Mon compte instagram : @camilleparlesexe  -/- mon site internet : www.camillebataillon.com

Transcription :

00:00:00
Vous écoutez Camille Parle Sex, votre podcast bien être sexuel inspirant.

00:00:10
Je suis Camille Bataillon, sexologue clinicienne.

00:00:13
Dans ce podcast, vous l’aurez compris, je parle de sexe, de la sexualit√© au sens large.

00:00:18
Ce podcast, c’est un peu comme dans ma vie.

00:00:21
Je fais les choses au plus simple, sans prise de tête et selon mes propres règles.

00:00:25
Je vous parle en suivant mon humeur du moment, ma motivation, mais surtout mon instinct.

00:00:29
Pour vous donner votre dose d’inspiration.

00:00:31
Avec mes invit√©s ou en solo, je souhaite vous donner la cr√®me de la cr√®me en sexologiepour r√©fl√©chir ensemble √† la sexualit√© et vous offrir le meilleur de l’√©ducation sexuelle.

00:00:42
J’esp√®re ainsi vous inspirer dans votre intimit√©, que ce soit seul, √† deux ou √† plusieurs,et faire vibrer votre sexualit√©.

00:00:49
Alors, bienvenue !

00:00:54
J’esp√®re que votre mois de mes s’est bien pass√©, on se retrouve pour un nouvel √©pisodeen anglais.

00:00:59
J’ai eu la joie de recevoir sur ce podcast Genevi√®ve Lejeune.

00:01:02
Genevi√®ve, c’est la fondatrice d’un club sp√©cial, le Skirt Club, un club priv√© pourles femmes bicurieuses et bisexuelles.

00:01:09
Avec 20 000 membres dans le monde, et oui, c’est un club international, ce club incarnevraiment cette envie de donner de la puissance, du pouvoir, de la confiance aux femmes pourqu’elles puissent penser √† elles, dans l’intimit√©, dans la sexualit√©.

00:01:25
Genevi√®ve va nous expliquer pourquoi elle a cr√©√© ce club, qu’est-ce qui se passequand on arrive pour la premi√®re fois dans ce club, parce que √ßa peut √™tre assez d√©concertant,√ßa peut √™tre assez effrayant aussi pour certaines femmes qui viennent l√†-bas pour la premi√®refois, et ou qui viennent l√†-bas pour la premi√®re fois pour explorer de la sexualit√©, de l’intimit√©avec une ou d’autres femmes.

00:01:43
Donc elle va nous prendre par la main et nous expliquer concr√®tement ce qui s’y passe,et des b√©n√©fices et des retours des membres de ce qu’elles disent par rapport √† ses premi√®resexp√©riences dans ce club.

00:01:54
Je vous souhaite une bonne √©coute et je vous retrouve √† la toute fin de l’√©pisode.

00:01:57
Geneviève, bienvenue sur Kami parle sexe.

00:02:00
Merci bien.

00:02:03
C’est depuis longtemps que nous parlons sur LinkedIn et que je d√©couvre ce que vous faites.

00:02:08
Vous êtes la fondrice de Skirt Club, donc nous en parlons.

00:02:13
Mais d’abord, pouvez-vous nous dire o√Ļ vous vivez et comment votre journ√©e est comme fondrice de Skirt Club ?

00:02:18
Merci, Kami.

00:02:19
Je suis Genevieve Lijern et je vis en USA Miami.

00:02:24
Alors que vous pouvez entendre mon accent, je viens du UK, je suis britannique, mais j’aiv√©cu en Am√©rique depuis huit ans.

00:02:34
C’est tr√®s soleil ici en Miami et c’est toujours un beau jour √† la plage.

00:02:38
C’est un super endroit √† vivre et je suis tr√®s chanceuse.

00:02:41
Bien.

00:02:42
Donc, je disais que vous êtes la fondrice de Skirt Club.

00:02:45
D’abord, pouvez-vous nous dire un peu plus de ce que c’est et pourquoi vous avez cr√©√© ceendroit ?

00:02:50
Skirt Club est une communauté pour les femmes bicurie et bisexuelles.

00:02:54
Nous avons 20 000 membres.

00:02:56
C’est tr√®s global.

00:02:58
Nous avons commencé dans Londres, mais maintenant nous offrons des événements tout au long de lamonde dans 18 villes différentes.

00:03:04
Et même Paris maintenant ?

00:03:05
Même Paris.

00:03:06
Et je suis tellement enthousiaste de finir à Paris.

00:03:10
Nous avons la premi√®re f√™te de signature en Paris, le 29 ao√Ľt.

00:03:15
Donc, je serai l√† pour hosteler la f√™te et c’est un moment tr√®s enthousiaste pour nous.

00:03:21
Bien.

00:03:22
J’ai h√Ęte de aller √† un de vos √©v√©nements.

00:03:24
Malheureusement, en avril, je serai en train de sortir et il y aura beaucoup plus d’√©v√©nementsqui vont se produire.

00:03:30
Donc, vous pouvez regarder sur le site web que je peux mettre sur les notes petites.

00:03:34
Donc, s’il vous pla√ģt, faites un Ňďil sur le site web.

00:03:37
Mais pourquoi avez-vous décidé de créer cette communauté, cette communauté globale ?

00:03:42
Pourquoi ?

00:03:43
Pourquoi pour les femmes bicurieuses et bisexuelles ?

00:03:47
Parce que je suis une.

00:03:48
Et qui mieux de le savoir ?

00:03:50
Donc, j’ai commenc√© cette club parce que j’avais besoin de quelque chose de moi-m√™me.

00:03:55
Je cherchais à rencontrer des femmes comme moi, qui aiment les hommes et les femmes.

00:04:01
Et nous cherchons √† faire des amis qui pourraient mieux comprendre l’un l’autre.

00:04:05
C’√©tait difficile de trouver.

00:04:07
J’avais √©t√© √† des clubs gays, des clubs lesbiques.

00:04:11
Je n’√©tais pas √† la place.

00:04:13
Et je ne pouvais pas trouver d’autres femmes qui se sentaient de la m√™me mani√®re.

00:04:17
C’√©tait presque trop tabou.

00:04:19
Et comme s’il y avait, et il y avait, beaucoup de stigmes attach√©s √† la bisexuelit√©,beaucoup de femmes ne voulaient pas avoir le label.

00:04:26
Donc, il y avait deux problèmes.

00:04:29
Et le tennis ?

00:04:30
Oui.

00:04:31
Donc, j’ai commenc√© la club vraiment pour aider les femmes √† se sentir confortables√† leur sexualit√©, √† √™tre ouvertes √† cela, √† partager leurs sentiments et leurs peurset √† confier √† l’un l’autre.

00:04:41
Et donc, ça a vraiment commencé comme une grande communauté pour la friendship.

00:04:46
Bien s√Ľr, √ßa a flarr√©, flarr√©, flou√© dans quelque chose de plus,avec certains de nos √©v√©nements en devenant tr√®s sexy, en effet,ce qui est, je pense, ce que la club est la plus fameuse pour.

00:04:57
Au moins, c’est ce que les pressent qui veulent parler de, hein ?

00:05:00
C’est, oui, tr√®s, tr√®s sexy.

00:05:05
Oui, et c’est pour les gens qui ne le savent pas,parce que, bien s√Ľr, on peut aller √† la web et on le voit.

00:05:11
C’est tr√®s sexy.

00:05:12
C’est comme, je veux y aller.

00:05:14
Je veux dire, pour moi, c’√©tait comme quand je vois la vid√©o,quand je vois la web, je suis comme, wow, je veux y aller,juste parce que je suis curieuse et je suis aussi,je pense que tout le monde est √† un certain moment.

00:05:25
Mais c’est int√©ressant, parce que vous avez dit que vous essayez,vous savez, vous √©tiez int√©ressante, vous √©tiez curieuse de √ßa.

00:05:31
Donc, vous essayez, vous savez, un club gay, un club lesbien,mais vous vous sentez comme si vous n’alliez pas vraiment se sentir.

00:05:36
Vous vous sentez comme, je ne sais pas si c’est,vous vous sentez comme, peut-√™tre, plus confi√©edans leur sexualit√© de aller l√†-bas et vous vous sentez,OK, je ne sais pas o√Ļ je peux aller dans un club ou dans un r√©seauo√Ļ les gens se sentent de la m√™me mani√®re.

00:05:47
Comment a-t-il commencé, vraiment ?

00:05:49
Je trouvais beaucoup de femmes qui se sentaient de la même manière que moi.

00:05:52
Et, en fait, j’ai senti comme la seule fille au mondependant longtemps, peut-√™tre 10 ans.

00:05:56
J’ai senti tr√®s solide dans ma sexualit√©,parce que je n’avais personne √† identifier.

00:06:01
Et j’avais connu depuis que j’avais 23que j’aimais les femmes et les hommes.

00:06:05
Mais j’ai gard√© un secret,parce que je ne voulais pas √™tre jug√©e.

00:06:10
Et je ne voulais pas que mes amis pensentqu’il y avait plus que juste des amies entre nous,ce qui est fou, non ?

00:06:18
Mais, tu sais, c’est la premi√®re chose que tu penses de la femme.

00:06:20
Oh, est-ce qu’elle est juste mon ami ou est-elle ici pour un autre raison ?

00:06:24
Et en tant que ça, ça me semble non,mais ça va juste dans leurs pensées.

00:06:29
Donc, j’ai gard√© un secret depuis longtemps.

00:06:31
Oh oui, pour vos amies femmes, comme vous vous sentez inquiets,si elles connaissent ça,elles peuvent penser que si elle flotte avec moi,elle est juste une amie.

00:06:40
Exactement.

00:06:41
J’√©tais tr√®s fi√®re de m’admettre √† mes sentiments,m√™me pour moi-m√™me.

00:06:45
Donc, pendant 10 ans, je n’ai rien dit.

00:06:47
Et quand j’avais 35,j’ai d√©cid√©ment rencontr√© un ou deux amis en Londresqui √©taient √† la fois comme-m√™mes.

00:06:54
Et je les ai rencontr√©s √† une f√™te de l’√©cart en Londres.

00:06:57
Et j’avais vraiment eu cette intention de rencontrer des femmes comme moi-m√™me.

00:07:03
Donc, j’ai commenc√© des amies nouvelles.

00:07:05
Et ils m’ont encourag√©e √† commencer le club d’√©carts.

00:07:08
Et ils étaient les premiers membres.

00:07:10
Et ils ont invité leurs amis,qui ont invité leurs amis, qui ont invité leurs amis.

00:07:14
Et, sans dire,nous avons construit cette communauté.

00:07:18
Et c’est magnifique.

00:07:19
C’est un endroit tr√®s s√Ľr o√Ļ vous pouvez √™tre honn√™tesur comment vous vous sentez et √™tre accept√©e.

00:07:25
C’est tr√®s important pour les femmes.

00:07:27
Oui, et dites-nous plus,parce que vous parlez de la nécessité de être un membrepour être une partie de cette communauté.

00:07:32
Et, une fois que vous vous rappelez,comment vous avez accès à la fonctionnement ?

00:07:37
Oui, pour devenir un membre,vous vous enverrez en ligne,en forme d’application tr√®s courte.

00:07:42
Et vous √™tes aussi une partie d’une communaut√© en ligne.

00:07:44
Donc, vous vous rejoignez à la chaine,vous commencez à faire un profil,vous commencez à messager les autres membresqui vivent dans votre ville ou autre part.

00:07:53
Vous pouvez aller au holidayet vous souhaiter de rencontrer des amis nouveaux.

00:07:57
J’ai des membres qui,et ce n’est pas dr√īle,ils ach√®tent des tickets √† travers le mondeet ils planent les datespour s’occuper de les parties de club.

00:08:06
Donc, ils font une grande voyage mondial.

00:08:10
Et vous savez, quand je le voyais sur votre site,tous les événements, je me disais,London, San Francisco, Miami,tous ces types de choses, Paris.

00:08:18
Je me disais, oui, vous voulez juste faireun tour de globe et aller aux événements.

00:08:23
Et donc, ok, c’est une communaut√©.

00:08:26
Et vous parlez de la friendship,vous parlez aussi de la sexe.

00:08:30
C’est quoi exactement, pour qui ce club est ?

00:08:33
Vous savez, est-ce que si on veut juste la friendship,est-ce possible ?

00:08:37
Do we need to be sexual ?

00:08:39
Oui, c’est tr√®s importantparce qu’il n’y a vraiment pas de pression ici.

00:08:43
Je voulais cr√©er un environnement tr√®s s√Ľro√Ļ vous pouvez vous exprimersans vous faire pousser √† faire quelque chose.

00:08:48
Oui.

00:08:49
La raison pour laquelle c’est si important pour moi,et par ailleurs, c’est la deuxi√®me raisonque j’ai commenc√© le club,c’est parce que je sentais que les femmessouvent tentent d’appr√©cier les autres d’abord.

00:08:59
Donc, elles ne mettent pas leur propre joie.

00:09:02
D’abord, elles mettent votre propre,ou leurs partenaires,ou, comme femmes, leurs enfants,leurs soeurs, leurs amis.

00:09:09
Vous savez, on sent tellement de r√īles comme femmesque nous souvent on n√©glecte nos propres sentiments.

00:09:14
C’est tellement magnifique,mais c’est aussi, en m√™me temps,maladeparce que nous ne nous en pleins.

00:09:22
Et je pense que le club de la fêteest un endroit super indulgentpour vous venir et vous sentir bien sur vous-mêmeet prendre quelque chose pour vous.

00:09:29
Quelles sont vos besoins?

00:09:30
Quelles sont vos désirs?

00:09:31
Avez-vous jamais demandé à vous-même?

00:09:33
Vous savez, nous ne pensons pasde se toucher avec notre propre corpset ce qui nourrit notre esprit,ce qui nous nourrit vraiment,surtout d’un point de vue sexuel.

00:09:44
Donc, au lieu de nous placerpar nos besoins de partenaires,peut-être que nous pouvions nous asseoiret venir à un club de la fête seule.

00:09:52
Donc, il n’y a personne que vous connaissez.

00:09:55
Juste pour vous asseoir et vous vérifier.

00:09:57
Comment fait-il que je me sente?

00:10:00
A-t-elle aimé cette conversation?

00:10:02
A-t-elle aim√© la fa√ßon dont elle m’a touch√©e?

00:10:04
A-t-elle aimé la façon dont nous nous sommes connectés?

00:10:05
Avec nos yeux, nos l√®vres,juste sentir ce que c’estqui vous g√©n√®re vraiment de nouvelles √©nergies.

00:10:13
Et j’ai voulu faire √ßa pour les femmes.

00:10:16
J’ai voulu qu’elles se souviennentde tout le chaos qu’il y a pour √™tre une femme.

00:10:22
Bien dit, j’adore √ßa.

00:10:24
Et c’est, comme tu disais,c’est un mouvement pour les femmes,comme mettre leur plaisir sexuel en premier,mettre eux-m√™mes en premier,parce que dans la soci√©t√©,on pense g√©n√©ralement √† l’autre en premier.

00:10:36
Ou dans la sexualité,comme placer les autreset oublier en fait ce que nous voulons.

00:10:41
Qu’est-ce que j’ai envie?

00:10:43
Qu’ai-je besoin?

00:10:45
Pouvez-je demander ce que je veux?

00:10:46
Pouvez-je demander ce que j’ai besoin?

00:10:47
Et tu disais que ce lieuest le lieu parfait pour l’entra√ģner.

00:10:51
Il est.

00:10:52
Et nous n’avons pas l’habitude de l’avoir.

00:10:53
Nous n’avons vraiment pas.

00:10:55
Je rencontre beaucoup de femmes, évidemment,et elles sont très étranges et nerveusessur ce qui est selfish,sur mon gré.

00:11:04
Je m’ai demand√© le permis de mon mariet il m’a encourag√©e.

00:11:07
Et je me sens tellement fière de lui.

00:11:09
Je me disais, ¬ę Darling,mais c’est ton droit.

00:11:11
Tu sais, c’est ton droit de passer.

00:11:13
Les hommes n’ont jamais demand√©s’ils sont intitul√©s √† la plaisir.

00:11:18
Ils l’ont juste pris.

00:11:19
Donc, ton tour.

00:11:21
Et donc, dans ce lieu,ce n’est qu’une femme, c’est-√†-direque tu ne donnes pas ton partenaire,par exemple,ton partenaire homme, par exemple.

00:11:28
Correct.

00:11:29
Absolument.

00:11:30
Les hommes ne sont pas allowedet ils ne seront jamais.

00:11:32
C’est un lieu sacr√© pour les femmes.

00:11:34
C’est fait par les femmes.

00:11:35
Les femmes qui ont été membrespour la première fois,et qui connaissent exactementcomment vous vous sentez.

00:11:39
Et nous sommes très bonnesà prendre soin de les premiers.

00:11:42
Je veux dire,c’√©tait vraiment notre niche.

00:11:44
Nous savons comment vous guidersur une expérience de première fois.

00:11:48
Nous reconnaissonscomment nerveuse votre visage.

00:11:51
Et nous allons prendre une soin spécialepour tout le monde qui arriveà une expérience de première fois.

00:11:55
Et vous savez qui c’est,parce que quand vous arrivez √† la f√™te,un de les hostesses,ils vont vous mettre un petit claviersur vos coutures.

00:12:04
Et vous verrez à la fêtequi est là pour la première fois.

00:12:08
En g√©n√©ral, c’est assez la majorit√©,comme 60 % sont les premiers.

00:12:13
C’est toujours une majorit√© tr√®s grande.

00:12:15
Donc, vous vous sentez √† l’aise√† savoir que ce n’est pas seulement vous,que vous √™tes dans le m√™me bateauque quelqu’un d’autre.

00:12:20
Et vous pouvez être nerveux ensemble.

00:12:22
Je me sens vraiment rassurée.

00:12:23
Et peut-√™tre √ßa peut aider aussi l’audience.

00:12:25
Imaginez, vous m’avez invit√©√† une de vos parties.

00:12:29
Et je me suis dit,OK, mais si je pense à ça,je ne pense pas pouvoir y aller seule.

00:12:33
J’ai besoin de vous amener un ami.

00:12:35
Mais je ne sais pas qui.

00:12:37
Alors, disons que c’est ma premi√®re fois.

00:12:39
Pouvez-vous dire,vous avez d√©j√† dit un peu,mais disons, OK,je veux aller √† l’√©v√©nement.

00:12:44
Quels sont les √©tapesque vous m’aurez guis√©?

00:12:47
Tout d’abord, je vous encourage√† venir seule et ne pas inviter votre ami.

00:12:51
Votre ami n’est probablement pas bisexuelet ne veut pas √™tre l√†.

00:12:55
Donc, laissez-la à la maison.

00:12:57
C’est pour le bon.

00:12:58
Oui.

00:13:00
C’est aussi √† propos de vous et de votre voyage.

00:13:02
Votre ami ne peut pas vous aider.

00:13:04
Vous devez vous contacter.

00:13:06
Et vous devez reconna√ģtre vos propres sentiments.

00:13:10
Pour faire √ßa, vous devez √™tre tr√®s centr√©dans ce que vous cherchezet reconna√ģtre ce sentimentcomme vous-m√™me.

00:13:19
Et puis, honorez-le.

00:13:20
Vous allez vous préparer pour la fête.

00:13:22
La fête a probablement un thème.

00:13:24
Juste avant la fête,pouvez-vous me direce que je devrais porter?

00:13:28
Parce que c’√©tait ma question.

00:13:29
Vous savez, je vois sur la webdes femmes sexistesen portant des vêtements très beaux.

00:13:34
Je ne sais pas si je veux porter des vêtements.

00:13:36
Comment devrais-je me dresser?

00:13:37
Je vous recommandequelque chose de sexy en dessous,mais un dressé en hautpour que vous ayez une séance ici.

00:13:43
Nous ne voulons pas que vous ressentiezde la pressionpour enlever les vêtements.

00:13:47
Alors, venez se dressercomme vous le voulez toute la nuit.

00:13:50
Je dis toujours de se dresser en hautpour se dresser en bas.

00:13:52
Donc, vous avez une option.

00:13:54
Mais, en g√©n√©ral, je diraisun lingerie sexyen dessous d’un tr√®s sexy dressavec un co√Ľt.

00:13:59
Et puis, vous avez des options√† travers l’aventure.

00:14:03
Mais c’est vraimentce qui vous fait confortable.

00:14:05
Il y a en général un thème.

00:14:06
Donc, gardez-le en compte.

00:14:08
Et nous mettons un bord de Pinterestsur la page d’√©v√©nementsur la webpour que vous puissiez v√©rifierles id√©es que nous recommandons.

00:14:14
Mais au tout,les femmes aiment se dresser en haut.

00:14:17
Et je vous dis que les femmes aiment se dresseravec plus d’intensit√©pour une autre femmeque pour un homme.

00:14:24
Parce que nous remarquons les détails.

00:14:26
Et nous sommes aussi très bienavec les compliments.

00:14:28
Oui, et ça se sent bien.

00:14:30
Aussi, donner des complimentsentre les femmes,√ßa se sent diff√©rentquand c’est dit par une femme.

00:14:36
Je pense que c’est g√©nial et heartfeltparce qu’elle comprendl’effort et le temps que vous avez prispour cr√©er cette look.

00:14:43
Donc, il y a un thème.

00:14:44
Et puis, vous parliezde la brusselettepour les premiers gens qui viennent.

00:14:48
Si c’est un nouveau monde,on a une sorte de brusseletteet on peut vraiment voir √† l’int√©rieurque je n’√©tais pas la seule√† √™tre l√† pour la premi√®re fois.

00:14:56
Et je peux connecter plus facilement√† quelqu’un qui dit¬ę Oh, c’est votre premi√®re fois aussi. ¬ĽC’est vrai.

00:15:01
C’est une brusselette avec un clavier.

00:15:04
Je l’appelle le clavieraux portes du cielparce que c’est ce que √ßa sent.

00:15:10
Mais vous √™tes s√Ľrement entrainpour la premi√®re fois.

00:15:12
Et je sais que beaucoupde nos membres,ils gardent le clavieret ils le remettent sur le murou sur la poste du litpour se rappelerde quelque chose qu’ils ont faitqui √©tait tr√®s courageuxet qui a probablement chang√©leurs vies un peu.

00:15:24
Donc, le clavier est justeun symbolismeet vous le laissez justequelque part o√Ļ vous vous sentezbien pour vous ?

00:15:29
Oui, comme si je suis un menteur.

00:15:30
Bien.

00:15:31
Donc, j’ai arriv√© l√†,il y avait de la musique,vous parlez de discussionset oui, vous pouvezme faire entrer dans l’exp√©rience.

00:15:39
Je sais que ça serait différentsi les gens devaient essayer,mais pour avoir une idée.

00:15:43
Ok, donc vous arriverezen seul à la fête.

00:15:47
Souvent, l’adresse est secret,donc vous ne le savezque le jour avant.

00:15:51
Et à la porte pour entrer,il y aura un équipede hostesses qui vous guiderontà vous remettre votre code,à vérifier votre ticketet à vous remettre le bracelet.

00:16:05
Une autre hostessevous prendra à la fêteet ici vous serezintroduites aux autres membreset offrir un verre de champagne.

00:16:13
Nos hostesses vous assurerontque vous avez une bonne conversationen train de se faire,et que vous garderezde vous pr√©senter√† un autre membrepour que vous puissiezconna√ģtre tous les autres invit√©s.

00:16:25
Et l’aventure va commencerenviron une heure plus tardquand nous partonsavec une performance de B√©laise.

00:16:33
Vous verrez que la musiquechange et elle entreraet elle donnera une performancede startling, je suis s√Ľre.

00:16:41
Il y a des motsqui sont donn√©s par moi-m√™meou par quelqu’unqui est le repr√©sentantde cette ville.

00:16:49
Elle vous accueilleraet vous remercierd’√™tre braves et courageusespour cette occasion.

00:16:55
C’est gentil de vous rencontrertous vos nouveaux amis.

00:16:58
Nous donnerons √©galementdes r√®gles sur la consacrationpour la soir√©ede reconna√ģtreque non ne signifie pas.

00:17:05
Et quelques raisonssur la façon de fairela fête.

00:17:09
Et ensuite, nous commençonsavec des jeux.

00:17:11
Donc, on jouela boite de la boiteet le tequila de la peau,qui est un de mes préférés.

00:17:17
Nous l’avons invent√©√† la club de la f√™teo√Ļ nous demandons√† un de nos visiteursde se mettre sur la tabledans sa lointaineet deux autres visiteursvont se mettre√† l’aise de la f√™te.

00:17:26
Et ils vont l’enleverson corps avec du sel.

00:17:29
Je vais mettre la limedans sa boucheet ils doivent fairele lécher le seldans le tequilaet le casserde sa bouche.

00:17:38
Et ensuite,le gagnant est la prochaineet nous allonsfaire quelques rondscomme ça.

00:17:42
Et, évidemment,tout le monde commenceà se débrouilleret la fêtecommence à se faireen pleine sonde.

00:17:49
Il y a beaucoup dekiss, de flottement,de chat,et parfois il y aplus dans les salles.

00:17:55
Mais vous pouvezattendretypiquementenviron 100 femmes√† un d’eux.

00:17:59
C’est assez un sitedans l’h√ītelet les mermes chaudes,ce qui est o√Ļl’aventurese termine√† 2h du matin.

00:18:09
Et est-ce quec’est justeune petite salleou ce sont des sallespriv√©essi vous voulezde l’intimit√© ?

00:18:16
Typiquement,nous utilisonsun homeparce que c’estplus intimeet √ßa aide aussi√† fairenos invit√©sse sentir relax√©sdans un home.

00:18:26
C’est quelque chosequ’ils sont tr√®sfamiliers avec.

00:18:29
Il y a beaucoupde salleset il y a beaucoupde sallesà explorer.

00:18:34
Oui.

00:18:35
Et quand vous disiezqu’il y a100 femmes,j’essayaisde vous direce queelles veulent d√©couvrir.

00:18:42
Mais d’abord,l’√Ęge,comment les personnessont-elleshabituellement ?

00:18:47
Si vous le savez.

00:18:48
Oh, je sais.

00:18:49
Il n’y a pasde limite de l’√Ęge√† notre membership.

00:18:52
Mais je diraisque la majorit√©de nos invit√©squi viennent√† la f√™tesont dans leurshuit-tintes,tout le longjusqu’√† la mince-forteet √ßa tend √† √™trela majorit√©.

00:19:03
Sur le site web,bien s√Ľr,les personnessont de l’√Ęgede 18 √† 65.

00:19:08
Les personnesqui attendent les événementstendent à êtredans leurs trentaines.

00:19:12
Oui,les trentaines.

00:19:14
Et les plus vieuses,les plus vieuses femmesque vous avez dans votre club,vous le savez ?

00:19:18
Oui,j’ai rencontr√©une femmequi est venue √† un √©v√©nement√† New York.

00:19:23
C’est g√©nial.

00:19:24
Elle est une house de pouvoir.

00:19:25
Ne vous underestimatez pasNew York.

00:19:27
Il y a beaucoup defemmes de pluspuissantesque vous serieztrès enthousiastesde rencontrer.

00:19:33
Elles ne sont paschères.

00:19:35
Oui,je pense qu’ellepeut √™treplus de 60, 70 ans,si vous le savez.

00:19:40
Mais je me senscomme une femmede 30 ansà rencontrerune autre femmequi est peut-êtredouble ma vie,en jouant son sexe,en étant puissante.

00:19:49
Je pense que c’estun mod√®le g√©nial.

00:19:51
Donner la permissionpour que vous puissiezenjouer votre vieintime √† quel √Ęge.

00:19:55
Exact.

00:19:56
√áa n’a jamais fini.

00:19:57
Et pour les femmes,surtout,nos orgasmesse rendent plus fortsquand on devient plus vieux.

00:20:02
Oui,c’√©tait un bon exercicede vous nous direcomment √ßa marcheet comment √ßa se passe.

00:20:07
Je pense que çanous aide beaucoup.

00:20:09
Parce queun site webest une chose.

00:20:12
Mais vous savez,nous sommesparfoisdes peurset des désirs.

00:20:17
Mais parfois,les peurspeuvent êtreau-dessus des désirset nous ne le savons pas exactement.

00:20:22
Donc,je pense quece que vous expliquezest tr√®s rassurantpour les gensd’en savoir.

00:20:28
Merci pour ça.

00:20:29
Oui,et nous avons un grand teampour vous prendre soin.

00:20:32
Je sais queje reconnais quec’estune grande responsabilit√©de nous direque vous avez uncalme,une exp√©rience de s√©curit√©.

00:20:40
Donc,je levraimentet jeempruntede lasoinset de lasoins.

00:20:49
Vous parlezde l’exp√©riencede s√©curit√©.

00:20:52
Moi,je pense ausside l’exemplede la sommede s√©curit√©si √ßa se passe.

00:20:58
Et je pensequec’est un bon exercicepour vous.

00:21:02
Et vous êtestrès rassurantepour la sommede sécurité.

00:21:06
Vous avezparlédesoinset desommede sécurité.

00:21:13
Est-ceaussiquelque chosedeplusimportantquela sommede sécuritéoula sommede sécurité ?

00:21:25
Oui,nousnousdonnonsdesdentsdents,condomset dela sommede sécurité.

00:21:36
C’esttr√®s important√† lafin de laf√™te.

00:21:41
Tout le mondesaitqu’onpeut le faire.

00:21:45
C’est une permissiond’aujourd’huipour lespersonnesquisonten traindefaireleschosesenm√™me tempsque√ßaet√ßa.

00:22:02
C’estune permissiond’aujourd’huipour lespersonnesquiontledroitd’utiliserla sommede s√©curit√©.

00:22:14
Si on ade l’orale,on devrait utiliserladents d’orale.

00:22:19
C’estce qu’onpeut utiliser.

00:22:22

00:22:22
doit l’utiliserparce queellenousamontr√©qu’onpeut l’utiliser.

00:22:30
C’estparfait.

00:22:32
Et vousvous sentezconfortableaussi parce quepour certainesfemmes,c’estpeut-√™tre leurpremi√®reexp√©rienceavecd’autresfemmes.

00:22:45
C’estaussi une permissiond’utiliserce qui estok.

00:22:50
Ontenteet onpratique.

00:22:54
Oui,etavoirplaisir avecça.

00:22:59
C’est un exp√©rimentde cequis’estpass√©.

00:23:05
C’estce quivousadu plaisir.

00:23:10
Jepense quec’estvraimenttr√®simportant.

00:23:16
C’estquandonparled’unechosequis’appelleladents d’orale.

00:23:26
C’estbeaucoup dechosesquidoivent√™trefaits.

00:23:33
C’est unefa√ßonint√©ressanteder√©v√©lerunlong-termrelation.

00:23:41
C’estquelque chosequines’estpasimpliqu√©danscettesituation.

00:23:51
C’estunecertainelumi√®requinousdonnel’impressionde sesentirencore.

00:24:02
Surtout quandelleaunb√©b√©ouqu’ellea des enfantsqu’elletentepour.

00:24:13
C’est importantdesed√©passer decettemindsetetdefairequelque chosequiestun peuindulgente.

00:24:27
C’estunechosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:24:41
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:24:54
C’estunechosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:25:08
C’estune chosequi nousdonnel’impressiond’√™treencore un b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:25:19
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:25:32
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:25:45
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:25:58
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:26:11
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:26:24
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:26:37
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:26:50
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:27:03
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencore un b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:27:15
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:27:28
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:27:41
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:27:54
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:28:07
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:28:20
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:28:33
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:28:46
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:28:59
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:29:12
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:29:27
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:29:41
C’estquelque chosequinousdonnel’impressiond’√™treencoreouqu’elletentepour.

00:29:53
C’estquelque chosequinousdonnel’impressionencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:30:11
C’estquelque chosequinousdonneencoreun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:30:26
C’estquelque chosequinousdonnel’impression.

00:30:35
C’estquelque chosequinousdonneun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:30:47
C’estquelque chosequinousdonnel’impression.

00:30:53
C’estquelque chosequinousdonneun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:31:03
C’estquelque chosequinousdonneun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:31:13
C’estquelque chosequinousl’impression.

00:31:20
C’estquelque chosequinousdonnel’impression.

00:31:27
C’estquelque chosequinousun b√©b√©ouqu’elletentepour.

00:31:43
C’estquelque chosequ’elletentepour.

00:31:53
C’estquelque chosequinousl’impression.

00:32:02
C’estquelque chosequinousl’impression.

00:32:12
Effectivement,après la nuit, la scène est trèsune orgie.

00:32:18
Et, tu sais, 100femmespratiquement nainesarrivent dans la noixavec un son d’orgasme.

00:32:29
Oui, c’estun son.

00:32:32
C’est quelque chose que j’aimeraisenregistrer un jour, peut-√™tre.

00:32:35
Oui, et c’est aussipuissant d’√™tre dans unechambre d’autres femmes,d’autres femmes, d’autres personnes, mais d’autres femmesqui ont un orgasme.

00:32:43
C’est parfois m√™me, je ne sais pas si vous vous sentez comme √ßa.

00:32:46
Je vous en share parce que j’ai √©t√©en pratique quand j’√©tais en Am√©rique,en meditation d’orgasme,ce qui est la pratique de la mentalit√© que vous pratiquezavec une autre personne.

00:32:55
Donc,l’un a une vulva,l’autre peut avoir une vulva ou une penis,et c’est juste de se tromper les clitorispendant 15 minutes.

00:33:04
Et, habituellement, ce qu’on fait l√†-bas,c’√©tait de pratiquer avec beaucoup depersonnes diff√©rentes dans la m√™me chambre.

00:33:09
Il pourrait y avoir eu 100 personnes aussi à ce moment.

00:33:12
Et vous entendez les sons d’orgasme.

00:33:14
Et j’ai aim√© parce queparfois on sentait que nous √©tions tous en synch.

00:33:18
Il y avait un silence et soudain,quand quelqu’un commen√ßait √† pleurer, l’autre commen√ßait √† pleurer.

00:33:23
C’est comme une chor√©graphie.

00:33:25
Je me sentais très puissante, juste ça.

00:33:28
Oui, ça vous prend à un autre endroit.

00:33:31
Et c’est hypnotique.

00:33:35
Oui, c’est magnifique.

00:33:36
C’est magnifique.

00:33:38
C’est tr√®s magnifique.

00:33:39
Et la recording, pourquoi vous voulez la recorder?

00:33:41
Juste parce que, comme vous le disiez,la magie est magnifique.

00:33:46
Et peut-√™tre que √ßa peut aussi aider les gens√† se sentir libre,√† se sentir ce qu’ils doivent se sentir.

00:33:53
Pourquoi ça?

00:33:55
Il y a quelque chose de fou sur les femmesdans la musique libre et l’orgasme.

00:33:59
Ils sont au centre core de la nature.

00:34:03
C’est authentique, c’est r√©el,c’est comme nous devons √™tre.

00:34:08
Pas de société nous a besoin de nous être.

00:34:12
Ça détruise toutes ces fausses prétenties.

00:34:17
Et c’est vraiment r√©el.

00:34:20
C’est vraiment agr√©able.

00:34:22
Et ça vous attire ici,parce que ça vous cause à devenir une femme folle.

00:34:28
Et apr√®s ¬ę Un Parti de la Skirt Club ¬Ľdans un livreappel√© ¬ę Un True ¬Ľpar Wednesday Martin,√ßa d√©crive un Parti de la Skirt Clubcomme les bonobos dans la wilde.

00:34:43
Les bonobos sont comme les h√©ro√Įdes.

00:34:46
C’est tr√®s libre.

00:34:49
Pas de considérationsur si le partenaire est homme ou femme.

00:34:53
Ça ne se importe pas.

00:34:54
Tout le monde est juste froid et heureux.

00:34:57
Donc, maintenant, vous vous débarquez en Paris.

00:35:00
Quelles sont vos projetspour les cinq ans de la Skirt Club ?

00:35:05
Avez-vous des visions pour cela ?

00:35:08
J’ai de grandes visions pour la Skirt Club.

00:35:11
Ça a déjà été 9 ansdepuis que nous avons commencé la première partie.

00:35:15
Et ma vision, alors,√©tait ce que nous avons aujourd’hui.

00:35:19
C’est un √©v√©nement de luxe,o√Ļ les femmes sont libressans les yeux de men.

00:35:26
Comment vous sentez-vous ?

00:35:27
9 ans plus tard, vous √™tes l√†,o√Ļ vous r√™viez.

00:35:31
Honnêtement, personne ne me surprise plus que moi.

00:35:36
Mais je suis très fière de la créationde ce espace libérateurpour les femmes qui ont appréciéplus que tout le monde.

00:35:45
C’est un mouvement.

00:35:47
Je vois les femmes devenir en vieencore une fois dans ce élément.

00:35:53
Et pour le futur,j’aimerais continuer √ßa,mais je veux le prendredans un mondequi n’est pas seulement de la majorit√©,parce que pas tout le monde peut y arriver.

00:36:02
Pas seulement Paris,mais toute la France.

00:36:06
Nous construisons une nouvelle applicationpour que les femmes puissent se connecter√† chaque fois, √† chaque endroit,et se rencontrer si elles veulent,mais aussi venir √† des √©v√©nementsdans des villes et des villes plus petites,qui sont plus sociales,mais qui vous permettent de cr√©er une communaut√©et de reconna√ģtre l’un avec l’autre.

00:36:25
De gagner plus d’acc√®s √† √ßa,parce que vous savez comment √ßa se sentpour les personnes qui ont eu cette exp√©rience,et vous voulez la diffuser √† tout le monde,pas seulement les personnes vivant dans de grandes villesqui ont aussi besoin de se divertiret d’avoir un playground adulte.

00:36:39
Nous le savons tous.

00:36:41
Nous avons besoin de ce espace pour nous-mêmes,pour se souvenir de qui nous sommes,pour ne pas être perdus et nous aider trop.

00:36:48
Et si il y avait une chose que vous voulez dire √† des personnes,peut-√™tre la femme bisexuelleou une femme qui ne sait pas qu’elle est bi,une chose que vous voulez dire √† des personnes.

00:36:58
Ne soyez pas en colère.

00:37:00
C’est parfaitement naturel.

00:37:02
Et je dirais que 90% des femmessont au moins curieuses de la femme.

00:37:09
Donc, c’est vraiment la majorit√©.

00:37:11
Et oui, vous êtes une partie de ça.

00:37:14
Merci Geneviève.

00:37:17
Merci beaucoup pour votre temps.

00:37:19
De rien.

00:37:23
Voil√†, c’est tout pour cet √©pisode.

00:37:25
Et si vous √©coutez √ßa, c’est que vous √™tes all√©s jusqu’au bout de l’√©pisode.

00:37:29
Donc, merci pour votre intérêt.

00:37:31
Merci pour votre enthousiasme.

00:37:33
Et donc, j’imagine que cet √©pisode vous a plu.

00:37:35
A susciter des choses pour vous.

00:37:38
D’ailleurs, dites-le moi, dites-le moi,qu’est-ce que cet √©pisode vous a suscit√© ?

00:37:42
Qu’est-ce qu’il vous a appris, aussi, de l’intimit√©, de votre sexualit√© ?

00:37:46
Laissez des appraisons, des √©toiles, des petits cŇďurs sur votre plateforme d’√©coute,que ce soit Apple Podcasts ou Spotify, voire m√™me un avis.

00:37:54
Ça fait toujours plaisir.

00:37:55
Et si ce que vous avez entendu vous a fait penser à une amie, à votre voisin,à des patientes, à des clients, ou même à votre partenaire,partagez cet épisode avec un message tout doux.

00:38:04
Nous pouvons bien s√Ľr √©changer sur mon compte InstagramKamiParlsex ou sur ma page LinkedIn KamiBataillono√Ļ je partage √©galement des informations sexo.

00:38:12
Alors, n’h√©sitez pas √† me suivre.

00:38:14
En attendant de revenir dans vos oreilles,je vous souhaite de belles expériences intimes.

00:38:19
√Ä bient√īt !

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Instagram
LinkedIn